Pierre Jurieu Previous item Jonathan Edwards : Pécheur... Next item Basville

Pierre JurieuPierre JURIEU (1637-1713)

Pierre Jurieu naquit à Mer (près de Blois) le 24 décembre 1637 dans une famille qui comptait des pasteurs depuis plusieurs générations. Sa mère, Esther Du Moulin était la fille du fameux théologien Pierre Du Moulin, auteur du livre L’accomplissement des prophéties.

En 1656, après avoir obtenu un diplôme en philosophie à l’Académie protestante de Saumur, il part faire sa théologie à Sedan. Deux ans plus tard, il se rendit en Hollande puis en Angleterre pour y parfaire sa formation théologique où il y fut ordonné par l’Église anglicane. C’était un homme brillant avec une solide formation internationale.

A l’âge de 23 ans, de retour en France, l’Église Réformé jugea bon de le réordonner. Il reprit la paroisse de son père à Mer, après en avoir été le pasteur auxiliaire pendant deux ans.

En 1667, Pierre Jurieu épousa sa cousine germaine Hélène Du Moulin mais malheureusement ils ne purent avoir des enfants.

En 1674, il fut appelé à Sedan pour reprendre la paroisse et assurer les cours d’hébreu et de théologie à l’Académie. Il y vécut aisément puisqu’il recevait un double salaire. Mais les persécutions contre les protestants s’intensifiaient. Jurieu s’était lancé dans la bataille en faisant publier en Hollande un ouvrage dénonçant la Politique du clergé de France (1680). Soupçonné, Jurieu préféra sagement s’exiler à Rotterdam en 1682 où on lui proposait depuis plusieurs années les mêmes conditions qu’à Sedan.
Il fut de toutes les batailles théologiques de son temps et il s’y fit beaucoup d’ennemis. Il fut « prophète » dans le sens où il n’hésita pas à s’attaquer frontalement au despotisme de Louis XIV et au principe du droit divin de la monarchie. Il défendit avant l’heure les principes d’égalité des droits de l’homme, de la souveraineté du peuple et du devoir de résistance face à l’injustice.

Un aspect moins connu du personnage est son activité « d’agent de renseignements » au profit de Guillaume devenu roi d’Angleterre. Jurieu était un homme très intelligent qui était persuadé que le rétablissement de l’Édit de Nantes ne pouvait se faire sans passer par les manœuvres diplomatiques et les pressions militaires. Une correspondance secrète entre Jurieu et le Foreign Office a été mises à jour dans les archives anglaises. On sait que des sommes importantes sont ainsi passées entre ses mains au profit de la résistance cévenole. Il dénonça aux autorités françaises un complot, qu’il trouvait infâme, ourdit contre Louis XIV

Il passa par de longs moments dépressifs et il du quitter le ministère en 1708. Sa fougue polémique lui avait attiré pas mal d’animosité parmi ses collègues. Son épouse et lui furent privés de Cène en raison de ” leur sympathie envers le prophétisme cévenol “.
Il est mort dans la solitude à Rotterdam le 11 janvier 1713. Sans héritier, son épouse se réfugia en Angleterre où elle mourut en 1720 dans une situation précaire, car les Jurieu avaient tout au long de leur vie distribué des sommes considérables au profit des malheureux sous la persécution.

Source : d’après un article très complet de Madeleine FABRE